Formation au contrôle mécanique d'une moto


 

Formation à notre piste de Sillé-le-Guillaume, ZA du champ d'Essé, parking disponibles.

De 14h à 17h

Le monde de la moto était depuis de nombreuses années perçu comme un monde masculin, réservé à "l'élite" qui dans l'esprit de tous était capable de démonter et remonter un moteur, sur le bord de la route, de nuit.

La réalité est qu'il n'est pas nécessaire d'être mécanicien pour pouvoir conduire une moto, mais il est important, comme avec n'importe quel outil que l'on utilise, de comprendre son fonctionnement.

Votre école de conduite vous propose une formation de vulgarisation des principes mécaniques, la maitrise de l'essentiel des points de contrôle à connaitre pour comprendre sa moto, ainsi que d'être capable de détecter un soucis basique sur sa moto.

Cette formation n'a pas pour but de vous former à la mécanique, simplement de vous permettre de comprendre votre moto et de détecter un problème.

Certaines manipulations peuvent être effectuées par l'utilisateur, nous en détaillerons les principes.

N'oubliez pas qu'en cas de doute, seul un professionnel pourra vous apporter une réponse claire et réelle!

Dates de stage

  • Dimanche 17 décembre:

10 places

  • Dimanche 14 janvier:

10 places

  • Dimanche 18 février:

10 places

  • Dimanche 17 mars

10 places

Contactez nous pour toute demande de renseignement :

Veuillez entrer votre nom.
Veuillez entrer un message.

Les vérifications de sa moto

1. Mise en marche du moteur

Pour démarrer la moto, tourner la clef de contact, retirer le coupe-circuit, et actionner le démarreur. Sur le tableau de bord, nous allons vérifier les témoins (liste non exhaustive):

Les voyants d’alerte (rouge)/ On s’arrête au plus vite

Le témoin du liquide de frein ;
Le témoin de surchauffe du moteur ;
Le témoin de la pression de l’huile.

Ces trois témoins indiquent une anomalie liée au liquide de frein, la surchauffe du moteur de votre véhicule et l’insuffisance de la pression de l’huile respectivement. Globalement, il est conseillé d’observer l’arrêt de la conduite pour vérifier qu’il n’y ait pas de panne au niveau du frein à main et/ou du moteur. Il est également recommandé de contacter une dépanneuse pour éviter plus de désagréments.

Les voyants d’alerte (orange)/ On fait contrôler rapidement

Le témoin d’antiblocage des freins (ABS) ;
Le témoin du niveau du carburant ;
Le témoin du dysfonctionnement du moteur ;
Le témoin de la pression des pneus.

Comme le laisse supposer son nom, le témoin d'anti blocage de freins (ABS) indique la défaillance du système de freinage. En cas d’endommagement du système de blocage des roues et de freinage, il est conseillé de conduire prudemment jusqu’à un garage afin de vérifier le boîtier antiblocage des freins.

De même, vous serez prévenu des pannes liées au moteur de votre voiture via l’allumage du voyant de dysfonctionnement du moteur. Il peut s’agir d’une sonde endommagée ou encore d’un problème mécanique susceptible d’atteindre la performance du moteur et même sa casse. Par conséquent, il est impératif de soumettre la moto à l’analyse d’un professionnel.

Les voyants de signalisation/informations à la conduite

Les feux de position/diurne (vert) ;
Les feux de croisement (vert);
Les feux de route (bleu);
Les feux clignotants (vert) ;
Le régulateur de vitesse (vert);
L’indicateur de point mort (vert)

Pour finir nous nous assurons du bon fonctionnement du coupe-circuit en coupant le moteur avec.

2. Commandes d’embrayage et d’accélération

Sur le levier d’embrayage, nous allons nous assurer que la garde est suffisante (env 5 mm), sauf si commande par câble, vérification au niveau de la commande et au niveau de l’embrayage si il est en bon état, pas effiloché.
Pour les réglages, voir le manuel utilisateur.
Une garde trop grande, vous patinez systématiquement en étant complètement débrayé.
Une garde trop courte, vous patinez systématiquement en étant complètement embrayé.

Sur la commande d'accélérateur, nous nous assurons d’un jeu latéral (env 5 mm), que la commande revienne bien seule, et vérifions au niveau du moteur si le câble est en bon état (si accessible).
Pour le réglage, voir manuel d’utilisateur.
Une garde trop petite et vous risquez d’avoir un câble qui se tend en tournant le guidon, donc une moto qui accélère toute seule.
Une garde trop grande et vous allez fatiguer sur votre poignet en roulant, voir ne pas pouvoir utiliser tout votre accélérateur.

3. Direction

Pour vérifier que la direction est en bon état, il faudra soulever légèrement la roue avant avec l’aide de la béquille latérale, et faire tourner des deux côtés le guidon. Le guidon doit tourner facilement et revenir côté béquille tout seul.
Dans le cas où vous auriez une béquille centrale, la manœuvre sera plus simple, et vous pouvez aussi le faire sans la béquille, sur la moto: le ressenti sera plus faible et vous allez abîmer votre pneu avant.

4. Commandes de freins

Pour les commandes de frein, vérifier que le jeu est suffisant (2/5mm) à l’avant et à l’arrière.
Si par câble, vérifier l’état des câbles à la commande et au tambour, pas effilochés.
Si commande hydraulique, vérifier le niveau dans les bocaux de liquide de frein, dans la position préconisée par le constructeur.
Il est normal que le niveau de liquide descende petit à petit, car au fur et à mesure de l’usure des plaquettes, vos pistons d’étriers seront de plus en plus sortis au repos, c’est le principe des vases communicants.
Attention, petit à petit le liquide de frein se remplit d’eau (avec la condensation), une purge est donc conseillée tous les ans. Aussi les durites finissent par s’agrandir avec la pression, il est conseillé de les changer tous les 2 ans. Voir les préconisations constructeurs.
Nous irons aussi vérifier l’usure des disques, en passant le doigt de l’intérieur vers l’extérieur, une légère marche peut se faire sentir, mais il ne doit pas y avoir de fêlures ni d’impacts.
Un contrôle visuel de l’étanchéité des étriers sera aussi effectué.

 

5. Niveau d’huile moteur

Suivant le type de carter, la vérification se fera moteur chaud (sec) ou à froid (humide), dans tous les cas la moto droite, sauf préconisation constructeur. Il existe des indicateurs de contrôle par tige (comme en voiture) ou par hublot.
Le type d’huile moteur sera en fonction de votre moto, mais voyons rapidement les indices:
L’indice sera systématiquement indiqué comme ceci :xxWxx
Le premier chiffre sera la viscosité à froid (W veux dire winter), donc plus ce chiffre sera bas, plus votre huile sera efficace à froid. A l'inverse, elle risque de se figer s' il fait trop froid pour elle, et donc mauvaise lubrification.
Le deuxième chiffre sera la viscosité à chaud, donc plus ce chiffre sera haut, plus votre huile sera efficace à chaud. A l’inverse elle deviendra trop liquide si il fait trop chaud pour elle, et donc mauvaise lubrification.
Mauvaise lubrification: risque de casse moteur!

6. Transmission

Il existe 3 types de transmission secondaire sur une moto, la chaîne (le plus commun), la courroie (majoritairement sur les custom, l’usure est peu détectable), et le cardan (cher et grosse perte de puissance, mais peu d’entretien).
Pour la chaîne, nous allons vérifier la tension en testant le débattement du brin inférieur, moto droite ou sur béquille (voir manuel d’utilisateur).
Une tension de chaîne peut être faite par vos soins, mais attention à l’alignement de la roue, car il faut tendre de chaque côté du bras oscillant de la même force. (sauf monobras)
Pour cette manipulation, une béquille d’atelier est vivement recommandée.
Nous vérifierons aussi le jeu au niveau de la couronne de roue, on doit difficilement pouvoir décoller le maillon.
Enfin nous regarderons l’état des dents de la couronne, qui s’usent et deviennent pointues.

Pour les cardans, il faudra vérifier le niveau d’huile via le hublot qui se situe en général au niveau de la roue.
Pour les courroies, il faudra vérifier visuellement son état général, et la changer par période, selon les recommandations du constructeur.

7. Les suspensions

Sur une moto, nous avons deux types de suspensions, à l’avant une fourche, qui fonctionne avec un ressort interne et du liquide de fourche, le ressort amorti et le liquide empêche le rebond. Comme nous sommes sur un ensemble mobile, le liquide se retrouve en pression lors de la compression, et un joint est là pour l'empêcher de sortir (le joint spy).
Quand le joint est abîmé, le liquide fuit et coule le long de la fourche, pour contrôler son état il suffit donc de vérifier si le tube de fourche est non gras.
La partie plastique que l’on peut voir n’est pas le joint, mais le cache poussière, qui doit être aussi en bon état pour protéger le joint. On vérifie donc qu’il n’est pas craquelé.
A l’arrière c’est un amortisseur avec un ressort externe, et c’est de l’air qui fait office de retenu à la détente. Les amortisseurs de moto sont le plus souvent réglables en précontrainte, suivant l’usage que nous aurons (passager, bagages, etc…).
Il y a la plupart du temps une clef à ergot prévue à cet effet. Attention un mauvais réglage peut entraîner un risque de chute.

8. Pneumatiques

Nous allons devoir observer les bandes de roulement à la recherche de corps étrangers (clou, pierre, etc…) ainsi que le témoin d’usure. Ce témoin à un repère sur le haut du flanc du pneu.
Attention à chercher plusieurs témoins, externes et internes, car un pneu de moto ne s’use pas uniformément, la plupart du temps le centre du pneu est usé plus vite que les côtés.
D’ailleurs il existe des pneus avec des bi-gomme voir tri-gomme, afin d’avoir une partie plus dure au centre et plus tendre sur les bords, ce qui aide à la chauffe et équilibre l’usure.

Sur les flancs, nous allons vérifier s' il n’y a pas d’hernies ou de craquelures, signe d’une fatigue du pneumatique (nous pouvons connaître l'âge d’un pneu avec les 4 chiffres à la fin du descriptif, les deux premiers étant la semaine et les deux autres l’année).

Nous devons vérifier régulièrement la pression, à froid si possible. Si à chaud, rajouter 0.2 bar ou 20 kpa.

9. Eclairage avant

Il faut vérifier le bon état, la propreté et le fonctionnement de l’éclairage avant, afin de pouvoir bien voir et être vu.
Les 2 roues doivent systématiquement rouler en feu de croisement ou, le cas échéant, en feu diurnes.
Les feux doivent éclairer ni trop haut, ni trop bas, ils peuvent être réglés devant un mur, en suivant les indications du manuel utilisateur.
Si il y a la présence de feu additionnel, s’assurer de leur bonne fixation et réglage, afin de ne pas éblouir les autres usagers.

10. Eclairage arrière et feu stop

Il faut vérifier le bon état, la propreté et le fonctionnement du feu de position arrière, afin d’être visible.
Nous devons aussi vérifier le fonctionnement du feu stop, en utilisant le frein avant, et le frein arrière, afin de s’assurer aussi que les capteurs sur les commandes sont fonctionnels et bien réglés.
Enfin une vérification de l’éclairage de plaque, de la bonne fixation et de la propreté de cette dernière.

11. Avertisseurs sonores et rétroviseurs

Sauf machine ancienne, la présence des deux rétroviseurs est obligatoire.
En cas de rétroviseurs adaptables, il faut qu’une lettre “E” soit présente, ce qui implique que celui-ci fait au minimum 69 cm2.
L’important est qu’ils soient correctement fixés, réglés et propres.
Un test régulier de son avertisseur sonore sera effectué.

12. Indicateurs de changement de direction

Vérifications de l’état, fonctionnement et propreté des clignotants, avec la commande de clignotant, ainsi que la commande de feu de détresse le cas échéant.
Dans la cas de clignotants adaptables, il doit apparaître la norme “E” dessus, et leur positionnement doit respecter certaines règles:
L’écartement minimum est de 24 cm à l’avant, et 18 cm à l’arrière, et la hauteur au sol doit être comprise entre 35 et 120 cm. Donc il est bien évidemment interdit d’avoir les clignotants dans le feu arrière.
Nous vérifions dans le même temps le fonctionnement du ou des voyants au tableau de bord.

13. Bonus: échappement

Dans le cadre de l’entretien de sa moto, nous avons souvent recours à un échappement adaptable, que ce soit pour raison financière, esthétique ou sonore.
La première chose est de différencier la ligne du silencieux, en effet la plupart du temps lors d’un changement de ligne, cela implique la suppression des sondes lambda qui servent à l’injection pour calculer la quantité de mélange air/essence dans le moteur.
Elles servent donc autant à l’efficience du moteur qu’au respect des normes de pollution.
A partir du moment où elles sont retirées ou shuntées, votre échappement n’est plus homologué.
Pour le silencieux, il faut prendre en compte deux points:
l’homologation de la pièce, qui doit absolument être CE, et la carte grise de la moto, qui affiche les Db admis à l’homologation.
Si votre moto, à régime identique, ne respecte pas le volume sonore qui est inscrit sur la carte grise, alors elle ne sera pas homologuée route (c’est d’ailleurs l’utilité des chicanes).
Si par contre votre échappement reste dans les marges de tolérance (5db), ce sera bon.

NOS ATOUTS QUALITÉ

  • Impliquée dans une formation qualité AFDM  depuis 2013, qui permet de profiter d'une réduction sur la prime d'assurance auprès de la Mutuelle des motards.
  • Depuis 2016, notre établissement est certifié Organisme de formation professionnel et QUALIOPI permettant d’intervenir auprès des entreprises et collectivités.
  • Depuis 2018, notre structure est devenue Centre de Formations d’Enseignants de la Conduite et de la Sécurité Routière et forme les futurs enseignants deux roues au CCS.
  • Cerveira formations est  une moto-école partenaire de Le Mans Moto. Avec la carte Permis Moto, bénéficiez de nombreux avantages et de remises exceptionnelles sur les équipements.

Nous faisons votre photo numérique (e-photo) pour seulement 8€ TTC. Essais illimités et pré-vérification. Cette photo servira pour votre inscription ET pour votre demande de permis!

Economisez 8€! (pour les formations avec examen)

Maquette bandeau MotoMag

Notre note de satisfaction

Banner3X4X

"Notre partenaire financier FLOA, propose des solutions de paiement pour vos achats de biens et/ou de services, en 3 ou en 4 échéances par carte bancaire. Ces solutions de paiement sont réservées aux particuliers (personnes physiques majeures) résidants en France, titulaires d’une carte bancaire Visa ou MasterCard possédant une date de validité correspondant à la durée du remboursement. FLOA, RCS Bordeaux 434 130 423, dont le siège social se situe Immeuble G7 – 71 Rue Lucien Faure à Bordeaux (33300) soumise au contrôle de l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR) 4 Place de Budapest, CS 92459, 75436 PARIS CEDEX 09 et enregistrée à l’ORIAS sous le numéro n° 07 028 160 (www.orias.fr). ​

 
FLOA se réserve le droit d’accepter ou de refuser votre demande de financement ; vous disposez d’un délai légal de rétractation de 14 jours. Pour en savoir plus, cliquez ici.
 

Nous attirons votre attention sur le fait que si vous demandez à payer votre commande de biens et/ou de service au moyen de ces solutions de paiement, vos données personnelles seront transmises à FLOA Bank à des fins d’étude de votre demande de financement, de gestion de votre contrat de crédit et le cas échéant, de recouvrement. Pour plus d’informations, cliquez ici."

Ecole de conduite de l'Université


Contact:

20 Av René Laennec  72000 Le Mans

02 53 76 42 33
secretariat@cerveira-formations.fr
numéro d'agrément: E2307200060

Ecole de conduite des Alpes Mancelles


Contact:

ZA du Champ D'Essé 72140 Sillé Le Guillaume

02 43 25 01 26
secretariat@cerveira-formations.fr
numéro d'agrément: E2207200050